07 mars 2011

OCULUS MENTIS...ou pas

 

 

                                     hal1

 

                                                                                                          
 

L' avez-vous déjà vu auparavant? Pourtant lui vous observe, depuis longtemps. Tous vos secrets lui appartiennent ; nulle part où se cacher: nul ne peut lui échapper..

Quel est donc cet œil? Et qu'est-ce qu' un œil d'ailleurs?

-Oculus : œil. Organe de la vue sensible, l' œil humain réduit la vision et restreint le regard.

Mais toi tu n' es pas humain, tu es un organe même pas organique. Pourtant tu es là, je te vois. Les questions à poser pourraient donc être les suivantes: de qui ou quoi es-tu l' œil? Qui/quoi observes-tu? et pourquoi?

..Caméras de vidéosurveillance (rues, transports en commun, bâtiments privés ou publics,...), caméras intégrées (ordinateurs, téléphones, publicités alphanumériques,...), nous sommes tous et toutes en permanence filmés (ou pouvons l' être), ou en permanence en train de filmer. Nous partageons tous cet œil, qui est donc une copropriété.
Pourtant personne ne semble vouloir admettre que cet œil est le nôtre; que s'il est là c'est parce que nous l' y avons placé.
Nous avons peur de tout et de tout le monde. Plus les libertés s'accumulent plus on a peur de les perdre. Voilà pourquoi nous confions à cet œil le soin de veiller sur nous, à notre intégrité.
 
Ainsi nous possédons un troisième œil ;  grâce à lui je pourrai voir ce que mes yeux ne peuvent pas voir. Il faudra pour cela que nous le dévissions de sa place, pour le dispatcher à des endroits de choix, balisant notre course insensée en direction du neuf. Cette précarité nous tient à cœur, c'est notre liberté.. Lui peut tout, tout surveiller: surveiller le terrain avant que j' y arrive, pendant que j'y suis ou quand j'en sors (et même après). Il me prévient de tous les dangers extérieurs..et comment le peut-il? Par un "savant" réglage, formidable mélange de nos peurs inconscientes et d' un curieux calcul où être libre c'est posséder. Bref, nous choisissons l' endroit, le lieu où nous allons souvent, où nous voulons aller, où nous irons peut-être, et même où nous n' irons jamais ! (Mieux vaut être prudent, on ne sait jamais! L'expression "ouvrir l' œil et le bon" semble ici consacrée) 
 
Partout où je vais, il est. Je ne me sens plus seul, je ne suis plus seul: me voilà rassuré. Je vais où bon me semble, je suis partout chez moi, totale est ma sécurité; hypersurveillance est ma maison.
 
Mais les dangers ne proviennent pas que de l' extérieur. Je peux moi aussi me mettre situation dangereuse! Qui va empêcher ca? Qui va me surveiller au plus près, sans interruption..., et comment?
Comment appliquer cette surveillance de tous les instants à ma plus grande intimité? Tu n'es pas un œil organique, mais tu as des pouvoirs, des nano pouvoirs..Sans la moindre difficulté tu seras avec moi, miniaturisé, intégré, symbiosé..A chaque instant je pourrai t'interroger sur mon rythme cardiaque, mon taux de cholestérol, de calcium, ma tension, etc. Une surveillance de tous les instants dont je me chargerai; autosurveillance est ma raison!
 
Cette précarité est très étroitement liée à l' idée que je me fais de "ma" liberté: car être libre, c'est avoir la possibilité de changer d' avis n' importe quand avec n' importe qui à propos de n' importe quoi dans n' importe quelles circonstances. Il faudra plus qu'un sentiment de sécurité pour continuer ma course folle dans l' éphémère..Etre rassuré ne suffit pas; il faut que je sois "assuré" d'être toujours rassuré. C'est donc naturellement vers les assurances que je vais me tourner. A elles de me surveiller, car ainsi elles sauront ce qui est le mieux pour moi, me connaitront si bien qu' elles me préviendront non seulement des accidents mais plus largement des risques d'accidents..Je ne pourrai plus tomber ! Puisque seule "ma" (ou "mes", enfin chacun sa sienne hein!) liberté importe, je donnerai tout pouvoir aux assurances pour m' observer et me proposer des contrats sur-mesure. " Je ne veux pas prendre de risques, veuillez m' en empêcher ".
 
Conservant donc "ma liberté", me voilà prêt à poursuivre le mouvement. N' ayant pas supprimé le précaire lié à l' isolement de mes pensées mais l'ayant disqualifié, je peux continuer à faire ce que je sais faire de mieux : mentir, fuir, ignorer. Mon rêve d' immortel me réclame! Pour cela j' ai besoin de penser à tout sauf à la mort, ma mort..Je m' en vais consommer..La tyrannie du neuf est mon jardin d' Eden; du neuf aujourd'hui et du plus neuf demain. Divertissons-nous vite, recommençons demain. C'est donc en pure logique que j' offre mon troisième œil à mes nouveaux amis, j' ai nommé les marchés. S' ils peuvent m' observer, et je les y encourage, ils seront qui je suis, me connaitront vraiment. Nous serons très heureux: ils (ne) m' offriront (que) ce dont j'ai réellement besoin, même si je ne le savais pas encore. Fini le neuf, vive "mon" neuf. Je suis pour cela, bien entendu, prêt aux pires exhibitions, car il en va de mon salut. Mon bonheur est en jeu: et encore, le jeu comprend du risque. Je veux LE bonheur, pas risquer de le perdre. Je ne joue pas, mais je me divertie. Je pense à tout sauf à penser..        
 
 
 

                                                                                                                                                            ..P...

 

 
 
 
                                                   
                      oeil_d__Horus          oeil_d___Horus_                                            
 
                                                                                                                                                                                                                
 
 
 
 
 

Posté par Prospero Berowne à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


un 07/03..

..1875, naissait le compositeur français Maurice Ravel.

ravel_11       bolero

     Maurice Ravel                        .....                                                

" J' ai fais mon travail lentement, goutte à goutte. Je l'ai arraché de moi par morceaux."  


..1799, durant la campagne d' Egypte, la ville de Jaffa (Syrie) fut prise et mise à sac par les troupes du général Bonaparte. Au meme moment, une épidémie de peste commence à décimer les populations (Jaffa, Saint-Jean d' Acre), ainsi que de nombreux soldats de l'armée française.

 bonaparte1     bonaparte_3

Bonaparte visitant les pestiférés de Jaffa..par Antoine-Jean Gros (1804)


 

 

    

Posté par Prospero Berowne à 00:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2011

un 06/03..

..1475, naissait le peintre, sculpteur, poète et architecte de la Renaissance Michelangelo di Lodovico Buonarroti Simoni, dit Michel-Ange.

 Michel_Ange_1          Jugement_dernier_2_big          esclave1 esclave_2 esclave3 

    Michel-Ange              Jugement Dernier             Atlas, Esclave s'éveillant,   

                                                                            Jeune esclave.


..1520, appareillait le navigateur et explorateur portugais Fernand de Magellan, depuis l' Espagne, pour le premier départ autour du monde.

 magellan_fernand        circumnavigation        detroit

      Magellan                 Circumnavigation                Détroit de Magellan

Posté par Prospero Berowne à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mars 2011

..Oh comme on se ment !

 

                                                      dessin_3


 

                                           ..Oh comme on se ment !

 
 
..Oh comme on se ment !
Lorsqu'on fait les joyeux,
Que nous marchons heureux
Enjambant les mendiants..
-Que nous fermons les yeux:
La vérité est vieille,
C'est un spectacle hideux.
Oh comme on se ment,
De se croire vertueux,
Honorables et sérieux.
 
 
Nous ne sommes que des pédants !
Nous mourrons malheureux..
 
Nous mendions du mensonge,
Ne recherchons que lui.
Lui seul nous intéresse
Car lui seul a un prix.
 
Accrochés à la peur,
Nos angoisses dégoulinent.
Il est un pas à faire,
Mais nous cassons le fil.
Nous n'allons nulle part,
Ne faisons pas un mètre,
Redoutant certainement
Cette mort à paraitre..,
Nous sommes si peu de choses
Que nous n'osons l'admettre.
 
Gargarismes historiques,
Grammaires sombres et logiques
Sont le triste menu
De nos mets pathétiques.
En vacances du courage,
Êtres sales et verbeux,
Nous ne sommes pas des hommes,
Nous sommes des coups rageux..,
Inutiles et violents,
Suicidaires et dangereux.
 
Emmurés de mensonges
Aux couleurs de ténèbres,
Nous voilà prêts à tout,
Sauf bien-sur la lumière..
 
Mais lorsque nous quittons,
De manière héroïque,
Cette maison des morts,
Cette triste rubrique,
Nous voilà dans les songes,
Nous voilà fantastiques.
Car dès lors que l'on songe,
Une mens apparait..
C'est même grâce à elle
Que nous pourrons aimer.
 
Oh comme on se ment!,
Bière et shit..
 
Mais quand nous distinguons,
Dans ces tristes mensonges,
La puissance de la mens,
La douceur de nos songes,
Nous voilà prêts a tout,
Prêts à recommencer:
 
Au commencement,
Béréchit...
 
 
                                                           ..P...
 
 
                                                                        mens_humana

 

 


 

 

Posté par Prospero Berowne à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

SCREUGNEUGNEU

                                             screugneugneu


Midi approchait. La ballade pouvait commencer... Un petit quartier en pleine mutation, de plus en plus peuplé, permettait dans ces moments là les plus heureux vagabondages, les plus insolites rencontres.Au marché tout d'abord, puis à la boulangerie.

-" Avec ça ? " demanda le primeur..

-" Screugneugneu.."

-" Pardon? Vous dites " ?

-" Euh non rien..Merci à vous, bonne journée.."

Puis la ballade continuait.A la boulangerie cette fois. Par chance elle était pleine, les gens attendaient leur tour; qui regardant ses chaussures, qui examinant l'ensemble de la pièce comme on fait au musée, qui enfin auscultant nerveusement son portable (s' offrant memele le loisir, entre deux trois fotes d'ortografe, de jeter un coup d'oeil attentif aux chaussures du voisin ou aux murs qui, incroyable mais vrai, n'étaient pas différents d'hier).

Vint mon tour..

-" Voici pour vous " me dit-elle en rendant la monnaie.

-" Screugneugneu "..

-" Merci, c'est gentil, à vous aussi! ...bonne journée"

Elle n'avait rien écouté, était bien trop pressée. N'était là ni pour rire, écouter ou penser.N'avait pas meme souri..Mais m'a rendu heureux, ou plutot, comment dire?; Screugneugneu..


 

 

 

Posté par Prospero Berowne à 10:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]


un 05/03

..1922, naissait l'écrivain, scénariste et metteur en scène italien Pier Paolo Pasolini.

ppp1 ppp2 ppp

" La vérité ne se trouve pas dans un seul reve mais dans beaucoup de reves "


..1827 mourait le physicien italien Alessandro (Guiseppe Antonio Anastasio) Volta, connu pour ses travaux sur l' électricité et pour l' invention de la première pile électrique, appelée pile voltaique.

volta1   volta_5   volt_6

Posté par Prospero Berowne à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mars 2011

MUSIQUE MAESTRO

 






 

                                          Celibidache_3..

Il faut plus que du talent pour faire de la musique, il faut autre chose; un amour indomptable, une fureur héroique..

A l'image de deux grands, philosophes tout autant que musiciens, cherchons à percer ce qui nous lie, nous fais vivre et vibrer.

 

                                         Celibidache_4..

Sergiu Celibidache:"Fais ce que tu aimes, et essaies de voir si c'est vraiment compatible d'avoir des espoirs d'unicité, d'etre le plus grand, ou de faire de la musique..Fais ce qui te plait".

Puisses-tu reposer dans la plus harmonique des paix bon Sergiu...

 

                                         Riccardo_Muti_3..

Riccardo Muti: Le Prince.

 

                                                                                                            ..P...


 

 

 

Posté par Prospero Berowne à 07:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

03 mars 2011

NICHT NIETZSCHE

nietzscheNIETZSCHE /.. Nicht Nietzsche! Nicht nicht nicht...Nicht Nietzsche, got it?!!

 

-Nietzsche? -NICHT!

-Nicht Nietzsche? -Ya, nicht.

-Warum? Warum nicht? Warum nicht Nietzsche?

 

..NICHT NIETZSCHE !!!!, and the f.....g story!

 

(Nicht Nihilismus?- NICHT !!!!!!!!!)

 

 

 

                                             ..P...

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Prospero Berowne à 09:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

SILENCE !......! ACTION


Je dédis ces insultes à tous les enfoirés:

Ces petits bouts de rien qui ne supportent pas
que l'on puisse avoir faim,
que l'on puisse avoir froid..
 
Au siècle dernier, il y a 26 ans,
Un seul homme s'est levé.
Et il s'est levé tôt,
à une heure où le  froid envahit et soumet,
De nombreuses âmes seules,
D'innombrables affamés.
Il n'a fait que dire "Je",
Puis a fait ce qu'il a dit:

"Moi Je file un rencart à ceux qui non plus rien,
sans idéologie, discours ou baratin".
 
Aussitôt dit, aussitôt fait donc;
Voilà notre Homme parmi eux,
Les vilains et les gueux,
Repoussants nouveaux pauvres,
Différents à jamais.
Des cagettes à l'épaule,
Du concret à offrir,
Redistribuer, répartir..
 
A lui seul il a pu terrasser
L' inaction des puissants.
Compassion,
Indulgence,
La générosité n'est pas un sentiment !
Pas non plus une promesse vertueuse:
Elle est mère du Vrai,
Elle est sœur de l'Action..
 
Et puis les Enfoirés.
Cette meute enragée.
Que de "goût", de sagesse et d'amour
Chez ces hommes et ces femmes,
Si désintéressés..
Nous les connaissons tous,
Acteurs, chanteurs, artistes en tous genres.
Acceptez donc ces noms 
Qui étaient faits pour vous:
 
Eliphaz, Bildad, Cophar...
 
À en croire vos chansons,
vous seriez aujourd'hui une armée.
D'ailleurs vous recrutez:
"Rejoins notre aar-mée".
Une armée n'est-elle pas faite pour la guerre?
Comptez-vous la gagner?
Où sont les champs de bataille?
Nous n'avons eu droit jusqu'ici
Qu'à de de biens tristes chants,
Qui plus est en pagailles.
Vos talents sont vos armes,
Mais sont surtout vos crimes!
De formidables conseils de guerre
Se tiennent chaque année;
On part même en tournée,
On y vend des CD.
..Mais quand il faut s'aider!!!
 
Que trouve-t-on de bon en carré VIP?
Entre coke et champagne,
Peut-on se rassasier?
Quelle salle offre le meilleur catering?
Où doit-on vite retourner?
Où ne faut-il plus aller?
 
Aux restaurants du Cœur?
Vous n'y avez jamais mis les pieds!!
 
-L'objectif était pourtant simple:

"On vous promettra pas
Les toujours du grand soir,
Mais juste pour l'hiver,
 
A MANGER ET A BOIRE
 
...
 
 
                                                                                                             ..P...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Posté par Prospero Berowne à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2011

Que sont devenues les Grosses Tetes ?

_cid_7E681E754DE740D6BE4E381DFB047658_PCdepatriceMais que sont devenues nos chères têtes blondes.., euh pardon, nos bien chères grosses têtes? Auraient-elles éclaté depuis tout ce temps? Qu'ont-elles fait?..gonflé gonflé gonflé jusqu'à explosion? Une chose est sure, fini la mobylette, les casquettes de début de semaine, les lunettes.

Ont-elles croulé sous leur propre poids? Ont-elles flétri par manque d'arrosage? Ou bien ont-elles fait le bonheur de forains (entourées de cuir vous pouvez taper dessus très très fort)?

Eh bien figurez-vous qu'elles vont bien..Elles font certes un peu peur ici ou là, suivant les petits yeux qui les observent, mais en un mot comme en mille, elles continuent de croitre, réfléchir et sourire..

Une chance pour elles que leurs ailles aussi, n'aient cessé de grandir..

 

 

 

 


 

Posté par Prospero Berowne à 18:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]